Ritournelle

Posté par patchiboum le 20/10/2018 22:55:53
Je vous écris d'un endroit improbable
Je vous écris d'un endroit inconfortable
Un de ces endroits où vous n'irez sans doute jamais

Je vous écris des mots inavouables,
Je vous crie des maux inconsolables
Mais les entendrez vous seulement ?
Les lirez vous simplement ?

Je vous écris au rythme des saisons

Je vous écris l'Automne,
Je vous écris des mots qui s'envolent.
Volent volent les feuilles comme une ritournelle au gré d'un Vent tiède qui les emporte loin de vous
Je vous écris malgré les jours qui raccourcissent
Je vous écris des mots qui scintillent comme les bougies que J'allume le soir pour éclairer ma solitude

Je vous écris l'Hiver
je vous écris des mots qui réchauffent le coeur comme une tasse de café
Je vous écris des mots silencieux qui floconnent
Je vous écris des mots blancs comme la neige
Je vous écris des mots frileux que vous ne lirez certainement pas
Je vous écris sous la couette un dimanche de pluie des mots imprononçables dont nous pourrions rougir
Je vous écris au coin du feu des mots qui crépitent, des mots qui se consument, des mots qui s'embrasent et qui m'embrasent aussi
Je vous écris les mots d'une passion dévorante qui finissent en cendres

Je vous écris au Printemps
Je vous écris des mots qui bourgeonnent, des mots qui fleurissent, des mots parfumés, des mots colorés, des mots en arc en ciel
Je vous écris des mots tendres comme de la douceur du temps
Je vous écris des mots pleins d'espoir au rythme de ces jours qui rallongent peu à peu
Mais y serez vous sensible ?

Je vous écris l'Eté
Je vous écris des mots ensoleillés, des mots brûlants,des mots qui assoiffent, des mots qui épuisent, des mots qui s'épuisent, des mots qui s'essoufflent, des mots qui transpirent
Je vous écris nos nuits chaudes, je vous écris nos corps emmêlés en sueur, je vous écris mes pensées qui s'égarent.
Je vous écris les vagues , le sable et les soleils couchants
Je vous écris les jours qui s'étirent et les nuits étoilées
Je vous écris nos bains de Minuit sous les clairs de Lune
Je vous écris et je vous crie encore ces mots inavouables que vous n'entendez toujours pas

Je vous écris toujours de cet endroit inconfortable,
de cet endroit improbable où vous ne viendrez sans doute jamais me chercher
Je vous écris ces mots infatigables que vous que vous ne lirez sans doute jamais..

Avez vous seulement existé ?






Cette contribution était de : http://www.terredesmots.com/newbb/viewtopic.php?forum=1&topic_id=5714&post_id=30143