Menu principal

Terre de créations

Terre de discussions

Recherche

Sujets récents
19/06/19 - Terre d'Histoires - Jamais le Premier soir - 28/05/19 - Terre d'Histoires - Romance d'été - 28/05/19 - Terre d'Histoires - De l'autre côté - 15/05/19 - Terre d'Amour - Amie infinie - 11/04/19 - La place publique - Où cours-je, où vais-je dans quel état j'erre ? - 11/04/19 - Terre d'Univers - Brumes - 10/02/19 - Terre d'Amour - De son corps malade... - 18/12/18 - Terre d'Univers - Le temps c’est cool. - 13/12/18 - Terre des Arts - Jimi Hendrix, une expérience sous influences ... - 2/12/18 - Terre d'Univers - Octobre Rose - 20/10/18 - Terre d'Amour - Ritournelle - 6/06/18 - Terre d'Amour - Les amants silencieux - 22/05/18 - Terre d'Univers - Requiem - 2/05/18 - Terre des Arts - Petit cheminot " La Chanson du Dimanche " - 10/04/18 - Terre d'Univers - Interrogations -

Parcourir ce sujet:   1 Utilisateur(s) anonymes





Les illusions mortes
Aspirant des Alizées d'Azur
Inscrit:
03/12/2012 11:26
Post(s): 46
Hors Ligne
Les illusions mortes






Je vois souvent mes écrits comme des chewing-gums ; frais, sucrés, réconfortants. Et quand ils n’ont plus de goût, je les recrache. Ils finissent alors collés sous la commode, sous une chaise ou sous la chaussure et finalement je me les remets à la gueule ne sachant plus comment m’en débarrasser. Putain d’chewing-gums qui collent partout !

Peu importe d’ailleurs de ce qu’il advient de mes écrits. J’y fais le constat d’avoir manqué mon voyage ou plutôt d’avoir manqué le voyage que je suis. Oui, je suis un voyage moi aussi. Je suis un voyage dans le monde et le fond de moi. Je suis un voyage entre la réalité et mes chimères ; entre vos réalités et vos chimères.
Je suis une illusion entre les réalités que je vois, celles que vous voyez, celles que nous voyons ensemble ; et nos chimères, les miennes, les vôtres, celles que nous partageons et celles que nous ne partageons pas.

Des rêves, j’en ai fait des sublimes. Mais je n’ai jamais réussi le tour de force d’y intégrer la réalité… vos réalités ! Je n’ai pas su faire que vous m’aimiez alors même que d’après mes rêves, nous aurions vécu très heureux. Je pense que pour les psys, il s’agit d’un syndrome de quelque chose…
Pour ma part, cependant, je pense que les plus atteints sont, de fait, les gens heureux en société. D’ailleurs, il me semble que le syndrome de Stockholm désigne la sympathie des otages envers leurs voleurs de liberté. Ce serait une question de survie. Alors si vous êtes heureux en société, dites-vous bien que vous êtes syndromisés jusqu’à l’os !


***



Elles avaient le printemps pour seule saison, mes illusions. Elles prenaient les petits trains de montagne comme les chèvres sauvages courraient les herbes folles… à la recherche de l’élégance. Elles fleurissaient les genêts sur le schiste et le granite comme des bouquets de soleil dans les yeux.
J’aime la montagne. J’avais quelques joies dans mon cœur à la fenêtre de ces évasions champêtres.

Elles naviguaient ivres le matin, mes illusions, sur les vagues épaisses des aurores molles. Elles croisaient, du haut des cimes, les vaisseaux hostiles et extravagants des boucaniers ; en même temps qu’elles salivaient, par mes babines, sur les poissons gras et fumés. J’ai trop voulu que la vie soit une aventure gourmande. Mais elle n’est qu’un chemin aride et stérile. Et s’il est parfois sinueux, ça n’est que dans le seul but de la diversion, comme pour occulter qu’il nous ramène à chaque fois au même endroit. Impossible de se perdre !

Elles savaient mes illusions… les désirs de fugue, les petits trains, les genêts, le printemps, les chèvres sauvages, les boucaniers, les rêves d’océan, la montagne, l’immensité, l’univers…

Je voulais être lustreur d’étoile. Je pensais que c’était le plus beau métier du monde. Lustrer l’univers aux yeux de tous. Cueillir des vies au hasard. Offrir à ces vies les poussières qui se détacheraient pendant le cirage. J’ai imaginé des métiers farfelus à regarder vers le ciel, allongé à flanc de colline et les joues pleines de cerises, tels que shampouineur de nuages, effeuilleur de schiste, fouleur au pied de voûtes célestes.

Et maintenant cœur ? Poussin ? Amour ? Liberté ? Chérie ? Révolution ? Illusion ! ...vois comme le revif déchire la mer sur les brisants du ciel. Vois comme je nettoie mes larmes en pagaille sur l’écume, blanche comme les pages de rêves inachevés.


***



Heureusement, il reste la solitude ; la flânerie, les terres reculées. Il reste l’envie de prendre les étendues sauvages comme on prend la mer en oubliant la côte. Il reste la passion dévorée devant le précipice comme on suivrait l’appel de la forêt, le hurlement des loups, l’appétit de croquer un lapin. Il reste le vertige ; la sensation d’un aigle en moi au sommet de la montagne ; l’envie de planer, de sentir l’air m’enrober, comme on oublie le vide sous les années perdues.
Ah… liberté chérie, indomptable illusion, bucolique langueur, tu m’as fait grimper à toute allure ! Je n’ai même pas vu les six ciels qui précédaient !

Je le sais. Ecrire est inutile. Rêver est illusoire. Les illusions sont mortes ! Mais laissez-moi suspendu là-haut encore un moment. Je me ferai alors tout petit sur le toit du monde. Il ne me restera plus qu’à courir la Terre entière comme une chèvre sauvage ou une bête quelconque. Les illusions sont mortes.




Lipe

Contribution le : 01/01/2013 13:08

Edité par ¤Jomico¤ sur 10/03/2019 18:09:54
Créer un fichier PDF de la contribution Imprimer


Re: Les illusions mortes
Modérateur
Inscrit:
30/05/2007 12:25
De La poussière d'étoiles ...
Post(s): 2313
Hors Ligne
Un écrit comme une glace où se reflète le monde
C'est l'endroit de toutes les illusions et de toutes les illuminations qui nous suggèrent nos réalités.
Est-il vraiment sage de chercher le remède aux maux causés par les illusions mortes dans les incertitudes d'illusions nouvelles ?
Il faut oser remuer la cendre des souvenirs, sur des événements étranges, loufoques ... Sur des illusions singulières et diaboliques, mais avec un tel retournement de force vers la réalité !



Contribution le : 10/03 18:24:09
_________________
" Mon corps est la harpe de mon âme
Et il vous appartient d'en tirer une douce mélodie
Ou des sons confus "

http://artemidore.madeinbuzz.com
Créer un fichier PDF de la contribution Imprimer



 Haut   Précédent   Suivant



Vous ne pouvez pas débuter de nouveaux sujets.
Vous pouvez voir les sujets.
Vous ne pouvez pas répondre aux contributions.
Vous ne pouvez pas éditer vos contributions.
Vous ne pouvez pas effacez vos contributions.
Vous ne pouvez pas ajouter de nouveaux sondages.
Vous ne pouvez pas voter en sondage.
Vous ne pouvez pas attacher des fichiers à vos contributions.
Vous ne pouvez pas poster sans approbation.

[Recherche avancée]


Nouveaux posts
Sujets Auteur
Re: Saisons 23/06 09:03:55
¤Jomico¤ 
Re: Octobre Rose 22/06 18:45:14
¤Jomico¤ 
Re: Ô'Rage ! 22/06 18:24:58
¤Jomico¤ 
Re: L'absent 21/06 07:57:42
¤Jomico¤ 
Re: Jamais le Premier soir 20/06 12:10:49
altair 
Re: Jamais le Premier soir 19/06 08:02:39
walco 
Re: Tomate addict 19/06 07:59:53
walco 
Jamais le Premier soir 19/06 07:16:12
patchiboum 
Re: De ta vie à mon trépas 31/05 08:12:42
¤Jomico¤ 
Re: De l'autre côté 28/05 20:54:58
patchiboum 
Re: Romance d'été 28/05 16:33:54
¤Jomico¤ 
Re: Amie infinie 28/05 11:21:09
altair 
Re: Romance d'été 28/05 11:17:48
altair 
Re: De l'autre côté 28/05 11:10:45
altair 
Romance d'été 28/05 08:25:07
patchiboum 
Re: Brumes 28/05 07:27:28
patchiboum 
De l'autre côté 28/05 06:57:16
patchiboum 
Amie infinie 15/05 13:50:41
Morpheus 
Re: Tomate addict 28/04 06:34:12
altair 
Re: Tomate addict 22/04 17:12:35
¤Jomico¤ 
Connexion
Identifiant :

Mot de passe :


Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !

Qui est en ligne
7 utilisateur(s) en ligne (5 membre(s) connecté(s) sur Forum)

Membre(s): 0
Invité(s): 7

Plus ...

Les membres de l'équipe
Webmestres

Lekatanarouge
 

Racbogoss
 
Moderateurs

¤Jomico¤
Administrateurs

¤HanXin¤
 
Z'animateurs !

bamcar

altair

walco
 


AVERTISSEMENT : Tout texte publié sur ce site est la propriété de son auteur