Menu principal

Terre de créations

Terre de discussions

Recherche

Sujets récents
20/10/18 - Terre d'Amour - Ritournelle - 6/06/18 - Terre d'Amour - Les amants silencieux - 22/05/18 - Terre d'Univers - Requiem - 2/05/18 - Terre des Arts - Petit cheminot " La Chanson du Dimanche " - 10/04/18 - Terre d'Univers - Interrogations - 2/01/18 - Terre d'Univers - Non sens - 7/12/17 - Terre d'Univers - A Johnny ... - 5/12/17 - Terre des Arts - Je dirai malgré tout que cette vie fut belle - 26/11/17 - Terre d'Univers - J'écris - 8/11/17 - Terre d'Histoires - A Alexia - 4/11/17 - Terre des Arts - Fragments de style quelconque - 3/11/17 - Terre d'Univers - De l'autre côté - 22/10/17 - Terre d'Univers - Prose d'automne - 28/09/17 - Terre d'Univers - La vie en quatre saisons - 28/09/17 - Terre d'Univers - Une fleur brisée -

Parcourir ce sujet:   1 Utilisateur(s) anonymes





J'Ouvre la porte avec ma bouche....
Aspirant des Alizées d'Azur
Inscrit:
02/06/2012 06:15
Post(s): 36
Hors Ligne
Résonnance libre à partir d’un manuscrit.

« J’ouvre la porte avec ma bouche » …….

(Toutes les citations entre guillemets ainsi que le titre de l’article sont des extraits du manuscrit de Dominique, avec son accord)



Open in new window





«Les limites visibles ou cachées peuvent favoriser l’écoute et le dialogue. La contemplation dans le silence est nourriture pour aller vers l’autre. A travers elle, le handicap peut servir de levier. »



Dominique a fait irruption dans mon espace psychique sans crier gare, avec son fauteuil roulant électrique mis sur grande vitesse…!
Elle s’y est installée, mine de rien, le sourire aux lèvres avec une formidable expérience à me faire partager.

Moi qui navigue à vue avec les idées de confiance, d’autonomie, de liberté, de résistance et de créativité, moi qui décline ces mots avec délice les laissant résonner dans les subtilités du cœur, voilà que Domi me parle d’elle  …. Et de son chemin avec eux…

Domi est tétraplégique, privée d’air à la naissance un quart d’heure de trop. Son corps garde trace de la difficulté du chemin vers la sortie. Le corps est tordu, l’âme pousse la vie avec droiture à l’intérieur.

Dominique est habitée, habitée par une force profonde qui, dès l’adolescence, décide pour elle, au delà des limites de son corps. Son chariot devient ailé, ses rêves la guident, les vagues du profond la soulèvent et elle laisse faire…



Elle refuse les institutions mais accepte avant le refus de les expérimenter.
Elle rêve de voyage et de peinture.
Elle décide qu’il y a un sens à tout ça et qu’il s’agit de son chemin de femme à accomplir…

« Fleuris là où on t’a posé » dit elle souvent avec un sourire éclatant.





Mais avant d’être parvenue à ce niveau d’intégration de l’expérience le chemin fut long. Et je découvre à son contact le monde de la très grande dépendance

« Je tangue entre la réalité et le rêve ; je veux inventer ma vie mais mon corps est dans une coquille trop petite. J’ai beau bougé dans tous les sens, je suis « emprisonnée » Alors j’attrape au hasard de mes rencontres des bras, des jambes valides pour me poser sur la montagne et descendre sous la .terre… »

Domi me bouscule, me secoue, m’embarque dans des contrées ignorées.

Comme si.
Je ressens par vagues successives mon corps paralysé, tordu, les mots qui ont tant de mal à sortir de ma bouche.

Si personne ne vient me lever, je reste là.
Si je n’apprends pas à me confier, alors la toilette, les portages du lit au fauteuil, du fauteuil à la voiture deviennent un enfer.
Si personne ne vient me nourrir.
Si personne ne prend le temps d’essayer de me comprendre, alors, je ne tente plus de parler.


Il n’est pas question de pitié, de résonnances émotionnelles. Ce qui se joue est initiatique. Je visite à mon corps défendant les lieux de l’impuissance absolue…

Je m’y maintiens en apnée pendant que Domi ponctue les efforts nécessaires à la parole par de grandes respirations et un sourire éclatant.





Et puis, elle me laisse échouée sur un rivage étranger.
J’imagine Robinson se réveillant sur la plage…

Groggie… le corps malmené et bousculé par la force des mers, je me redresse.
Autour de moi, devant moi, Rien…
Le bout du monde, le lieu où il n’y a pas à chercher d’issue, où le combat contre n’est pas de mise.
Le lieu où s’asseoir.
Il est dedans, je le sais au fond du ventre, là où les flux du vivant viennent chercher leur source.

Au cœur du rivage de l’impuissance surgit une île, rocher protégé des vents. Rocher aux lentes respirations de nouveau né.






« S’ingénier à ne pas renoncer. Apprendre empiriquement est un chemin de patience. Garder une part de rêve sur les yeux clos de l’enfant ; se laisser porter par le temps, soulever par la vague…  Inventer ses premiers pas, à roulettes»

Domi continue à raconter. Quand elle est trop fatiguée par l’effort physique nécessaire pour sortir un à un des mots, que je fais , en plus , souvent répéter, elle écrit sur son clavier pour que je puisse lire.. Etonnant la façon dont son corps se penche, pour accrocher les touches et les bonnes lettres avec une partie du poignet. Tout son manuscrit a été écrit ainsi dans la lenteur de ce corps qui se plie, lettre après lettre.

Je participe à la lenteur. Elle écrit, j’attends.


L’attente m’entraine de nouveau… sur le rivage, vers le rocher.
Mon corps se colle à lui. Désir essentiel de capter les rythmes profonds de la pierre.
Là est l’issue sur l’île de l’impuissance.
Capter les rythmes de la pierre.

Les laisser dire bonjour aux cellules qui, elles, patientent depuis si longtemps
Le corps abrite au cœur du vide qui le centre un lieu qui attend la respiration des pierres…



« Sur le chemin rempli de sentiers sans issues, les points d’interrogations se croisent avec les réponses. Une certitude, chaque pas est une étape. »

Et c’est ainsi que nous cheminons côte à côte Domi et moi. Par étapes, rencontre après rencontre, nous corrigeons son manuscrit qui trainait dans un tiroir depuis longtemps.
Notre idée, le publier en y adjoignant ses aquarelles.
Car Domi peint… Elle peint ses rêves depuis son fauteuil. Elle peint à partir de photos de ses voyages.
Elle peint, le pinceau attaché à son bras, dans la liberté des couleurs.

Je chemine à ses côtés, côtoyant de mieux en mieux les rivages de l’impuissance, collée à mon rocher.

Et nous partageons de grands éclats de rire quand elle me raconte ses parties de rock au bal du village…
«  Je suis toupie, mon fauteuil a décollé ; je tourbillonne, je quitte le sol, les lumières se confondent et deviennent arc en ciel. Mes roues se balancent de l’une à l’autre La danse me suit ! Je crie de joie, de peur. J’ai le sentiment de participer au mouvement de la vie. »


En ce moment, Domi me questionne beaucoup sur le monde des valides : Elle me demande mon expérience.
« Dis moi, comment c’est d’avoir deux jambes, comment sais tu que tu marches ? »

C’est vraiment une bonne question !! !





« J’ai sans doute apprivoiser ma joie pour débroussailler devant ma vie » Dominique D





Au cœur des flocons du Morvan
Chantal avec des extraits du manuscrit de Domi D
Février 2013

Contribution le : 16/02/2013 06:07

Edité par ¤Jomico¤ sur 16/10/2013 10:37:21
_________________
"Avec de la patience, le verger devient confiture"
proverbe persan
Créer un fichier PDF de la contribution Imprimer


Re: J'Ouvre la porte avec ma bouche....
Modérateur
Inscrit:
30/05/2007 12:25
De La poussière d'étoiles ...
Post(s): 2290
Hors Ligne
Des mots qui ont tant de mal à sortir de la bouche ...
Et
Où l'on découvre le monde de la dépendance ...

Très fort et tout en sensibilités, une cause d'exclusion très bien décrite ...



« Fleuris là où on t’a posé » dit elle souvent avec un sourire éclatant.




Contribution le : 01/09/2013 17:29
_________________
" Mon corps est la harpe de mon âme
Et il vous appartient d'en tirer une douce mélodie
Ou des sons confus "

http://artemidore.madeinbuzz.com
Créer un fichier PDF de la contribution Imprimer


Re: J'Ouvre la porte avec ma bouche....
Animatrice
Inscrit:
29/01/2010 10:57
Post(s): 835
Hors Ligne
Difficile de commenter cette histoire tant elle m'émeut!

On s'attache à Dominique juste en écoutant(lisant)les extraits de son manuscrit, ses questions qui en disent long!

Chantelaine parvient à décrire son propre "métier" ou plutôt sa mission d'aidante, de soignante, avec une sorte de pudeur passionnée.
Leur tandem fait rire et fait pleurer; le respect s'impose devant ces deux femmes qui luttent.

Je dirais que c'est un travail d'artiste si je peux me permettre...


Contribution le : 16/10/2013 06:48
Créer un fichier PDF de la contribution Imprimer


Re: J'Ouvre la porte avec ma bouche....
Moussaillon d'eau douce
Inscrit:
10/04/2011 17:48
Post(s): 25
Hors Ligne
moi aussi, coup de coeur pour Dominique
à Chanteleine !

Contribution le : 22/11/2013 14:47
Créer un fichier PDF de la contribution Imprimer


Re: J'Ouvre la porte avec ma bouche....
Aspirant des Alizées d'Azur
Inscrit:
03/02/2016 21:15
Post(s): 48
Hors Ligne
Très émue par ce texte magnifique: l'ardeur à vivre qui fait défaut à beaucoup et que déploie Dominique est la preuve éclatante qu'elle n'est pas handicapée du coeur.
Merci à toi, Dominique, merci à toi,Chantelaine !

Contribution le : 24/02/2016 09:23
Créer un fichier PDF de la contribution Imprimer



 Haut   Précédent   Suivant



Vous ne pouvez pas débuter de nouveaux sujets.
Vous pouvez voir les sujets.
Vous ne pouvez pas répondre aux contributions.
Vous ne pouvez pas éditer vos contributions.
Vous ne pouvez pas effacez vos contributions.
Vous ne pouvez pas ajouter de nouveaux sondages.
Vous ne pouvez pas voter en sondage.
Vous ne pouvez pas attacher des fichiers à vos contributions.
Vous ne pouvez pas poster sans approbation.

[Recherche avancée]


Sujets récents
Sujets Auteur
Ritournelle 20/10 22:55:53
patchiboum
Les amants silencieux 06/06 16:21:23
altair
Requiem 22/05 17:02:22
altair
Petit cheminot " La C... 02/05 17:03:06
¤Jomico¤
Interrogations 10/04 16:55:09
¤Jomico¤
Non sens 02/01 17:09:16
altair
A Johnny ... 07/12/2017 19:26
Sany
Je dirai malgré tout que ce... 05/12/2017 10:56
¤Jomico¤
J'écris 26/11/2017 16:05
patchiboum
A Alexia 08/11/2017 15:59
altair
Nouveaux posts
Sujets Auteur
Ritournelle 20/10 22:55:53
patchiboum 
Re: Rien ... (nouvelle version) 03/10 17:18:25
¤Jomico¤ 
Re: L'escalier 05/09 17:37:41
¤Jomico¤ 
Re: La vie en quatre saisons 04/09 17:09:46
¤Jomico¤ 
Re: Non sens 27/08 17:03:59
walco 
Re: Les amants silencieux 27/08 16:45:59
walco 
Re: Interrogations 27/08 16:43:14
walco 
Re: Requiem 27/08 16:31:12
walco 
Re: Des rimes 19/08 11:57:53
¤Jomico¤ 
Re: Des rimes 02/08 13:18:17
altair 
Re: Désarroi 27/07 10:42:25
¤Jomico¤ 
Re: Et si la lumiére 27/07 10:22:03
¤Jomico¤ 
Re: Et si la lumiére 26/07 14:15:13
Lady_Iso 
Re: J'écris 26/07 14:03:00
Lady_Iso 
Les amants silencieux 06/06 16:21:23
altair 
Re: Requiem 30/05 15:15:51
¤Jomico¤ 
Requiem 22/05 17:02:22
altair 
Petit cheminot " La Chanson du Dimanche " 02/05 17:03:06
¤Jomico¤ 
Re: Interrogations 21/04 13:44:29
altair 
Interrogations 10/04 16:55:09
¤Jomico¤ 
Connexion
Identifiant :

Mot de passe :


Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !

Qui est en ligne
4 utilisateur(s) en ligne (3 membre(s) connecté(s) sur Forum)

Membre(s): 0
Invité(s): 4

Plus ...

Les membres de l'équipe
Webmestres

Lekatanarouge
 

Racbogoss
 
Moderateurs

¤Jomico¤
Administrateurs

¤HanXin¤
 
Z'animateurs !

bamcar

altair

walco
 


AVERTISSEMENT : Tout texte publié sur ce site est la propriété de son auteur