Menu principal

Terre de créations

Terre de discussions

Recherche

Sujets récents
13/05/20 - Terre d'Amour - Quand nous nous reverrons - 14/04/20 - La place publique - Anecdotes sur la langue française - 31/03/20 - Terre d'Histoires - Fabliau - 26/03/20 - Terre d'Univers - Astre éclipsé - 19/03/20 - Terre d'Amour - Vivre avec vous - 19/03/20 - Terre d'Histoires - Ne Jamais Oublier - 15/03/20 - Terre d'Univers - Un jour comme un autre - 12/02/20 - Terre d'Univers - Marche - 30/12/19 - Terre des Arts - Histoires derrière les pochettes d'album - 21/11/19 - Terre d'Histoires - La nuit est venue, un autre monde se lève ... - 16/11/19 - Terre d'Univers - Le départ - 5/11/19 - Terre d'Univers - Domino - 1/11/19 - La place publique - Mea culpa Miss Greta ! - 14/09/19 - Terre de Jeux - Mots Valise - 14/08/19 - Terre d'Univers - Souci -

Parcourir ce sujet:   1 Utilisateur(s) anonymes





La nuit est venue, un autre monde se lève ...
Modérateur
Inscrit:
30/05/2007 12:25
De La poussière d'étoiles ...
Post(s): 2346
Hors Ligne
Dur, cynique, analphabète, tournant sans raison, étalé, mise à plat, comme si on avait supprimé la perspective, le point de fuite ...

Que l'Europe traîne ses pieds de divergence
A l'autel des démons du passé proche
Ou qu'elle unisse ses terroirs médiévaux
A l'échiquier du continent géant
Le soleil sourit aux sursauts signifiants
Des projets chaleureux et fondus


Que le monde meure à l'orgasme esthétique
Du renouveau qui tue en bénissant
Ou qu'il vive croupissant à l'eau tiède
Faute d'avoir joué aux roulettes magiques
Le soleil chauffe tout au plat des créations
Lui l'immense chevelure des possibles
Que l'aventure soit présente ou absente
Pour les Rimbaud connus et oubliés
Que la vie risque la mise de ses fils
Pour élever des tribus de dieux sans armes
Incapables de verser le sang de leurs poings
Le soleil a tout béni de son clin d'oeil couchant


... Et le plus étrange c'est que les morts vivants de ce monde sont construits sur le monde d'avant.

Leurs réflexes, leurs sensations, leurs têtes sont d'avant ...

La vie interprétée, doublée, dépressions, suicides, le mur de béton, les décompositions, le capitalisme qui s'intéresse à votre délire sous-jacent ... ?

Le socialisme aussi ...

Régulation, manipulation, petit feu des ombres, partout pareil, la même rengaine, avec plus ou moins de l'argent et des idées.

Votre cerveau est fragile.

Soyez couplés, agrégés, agglomérés, ceinturés, maîtrisés ...

Pour le compte de quoi ? De qui ? De la science ? De la société ? De l'humanité ? Du progrès ? Mais non, de l'idole, de la moissonneuse.

Au commencement et à la fin, il y avait, il y aura donc la substance ...

Et l'essence de la substance ...

La nature sans tâche.


Où sommes-nous, perdus dans le coeur de la paix.
Ici, plus rien ne parle que sous notre peau, sous l'écorce et la boue.
Mais en bas, le bas est peut-être atteint.
Du pied mort à l'oeil vif il n'y a guère.
On comprendra les distances demain.

Comme je suis un étranger dans cette vie, je ne parle qu'avec d'étranges mots.
Je sais maintenant que je ne possède rien, pas même ce bel or qui est feuilles pourries, encore moins ces jours volant d'hier à demain à grands coups d'ailes vers une heureuse vie.


Il se fait tard.



Je tombe à mon tour en poussière bien blanche et de n'être plus rien qu'ossements vermoulus pour avoir trop cherché ce que j'avais perdu.

A l'heure où la lumière enfouit nos visages, on crie des nouvelles du soir, on nous écorche.
L'air est doux.
On ne peut qu'avancer et les villes qui sont encore debout brûleront.
Il flotte une odeur d'eau, lointaine et fade. Je tremble rien que d'avoir surpris des paupières qui s'ouvrent.

L'air est encore doux.
Tout ce qui pouvait arriver m'est tombé dans les mains, telle une feuille à cinq doigts.

Ni le mal ni le bien n'ont existé en vain.

Les feuilles n'ont pas brûlé.
Les branches n'ont pas cassé.
Le jour est clair comme du verre.


Ainsi les planètes poursuivant leur course et le système solaire la sienne, je laisserai bien vite derrière moi cette immensité anonyme qui tourne sur elle-même, de planètes et de nuages.
La galaxie continue à tourner, mais moi je ne réussis plus à compter les tours, n'importe quel point peut être celui du départ, il est clair qu'indépendamment des signes l'espace n'existe pas.

Passage du temps sur le destin de soie. Sable noirci d'encre bercé sur le bord de mon âme murmure comme un drap que l'on pose.

Dans l'air de plus en plus clair scintille encore cette larme, comme une faible flamme dans du verre.

La terre tout entière visible, mesurable, pleine de temps.
Suspendue à une plume qui monte de plus en plus lumineuse.

Je garderai dans mon regard comme une rougeur plutôt couchant, un appel non pas au jour mais à la nuit.

Etroitesse de la nuit, dans son ombre glacée on est réduit à vénérer et à vomir.


La nuit est venue ...



Poids des pierres, des pensées songes.
Nous habitons encore un autre monde, peut-être l'intervalle.

Peu m'importe le commencement du monde ...
Accepter ne se peut.
Comprendre ne se peut.
On ne peut pas vouloir accepter ni comprendre.

Le jour se retire aux extrémités de la terre, des feux apparaissent sur l'étendue du sombre sable.

Passe âme passagère dont aucune nuit n'arrête ni la passion, ni l'ascension, ni le sourire.

Des tourbillons, des feux et des averses fraîches, des bienheureux regards, des paroles ailées.

Si c'était le voile du temps qui se déchire, la cage du corps qui se brise.

Et si c'était l'autre naissance ?

Plus aucun souffle.

Il y a en nous un si profond silence, un souffle arraché : méconnaissable.

J'ai relevé les yeux.

Derrière la fenêtre au fond du jour, des images quand même passent ...


Un autre monde se lève ...


Dur, cynique, analphabète, tournant sans raison, étalé, mise à plat, comme si on avait supprimé la perspective, le point de fuite ...










*



Open in new window

Contribution le : 21/11/2019 17:29

Edité par ¤Jomico¤ sur 19/04/2020 16:25:07
_________________
" Mon corps est la harpe de mon âme
Et il vous appartient d'en tirer une douce mélodie
Ou des sons confus "

http://artemidore.madeinbuzz.com
Créer un fichier PDF de la contribution Imprimer


Re: La nuit est venue, un autre monde se lève ...
Animatrice
Inscrit:
29/01/2010 10:57
Post(s): 890
Hors Ligne
"Je tombe à mon tour en poussière bien blanche et de n'être plus rien qu'ossements vermoulus pour avoir trop cherché ce que j'avais perdu."

Magnifique poème où se succèdent, puis se confondent le jour et la nuit, la vie et la mort, passé et avenir, le début et...la fuite, qu'importe, puisque nous ne sommes qu'illusion.

Je ressens la complexité de la pensée dans ce texte, en quête d'éternité mais emprisonnée par une condition humaine immuable et fatale.

Merci à Jomico pour les questions posées,"prosées" et les réflexions que suscitent ces poèmes philosophiques.



Contribution le : 09/12/2019 09:54
Créer un fichier PDF de la contribution Imprimer


Re: La nuit est venue, un autre monde se lève ...
Animatrice
Inscrit:
26/09/2008 15:04
De Marseille
Post(s): 665
Hors Ligne
"Rien de meure, tout se transforme"
Les hommes croient toujours en leur éternité, arrogance princière qui fait fi des lois de l'univers...Angoisse du passage de l'état de vivant à l'état de ...? Qui pourrait le dire?
En attendant, ils s'acharnent, de sombres luttes en lumineux spasmes. Ils n'ont rien appris, d'Icare , tombant des cieux, des papillons brûlant leurs ailes...

Contribution le : 31/01 14:15:12
_________________
" ... écrire c'est allumer un feu ... "
http://babette.blogzoom.fr/
Créer un fichier PDF de la contribution Imprimer



 Haut   Précédent   Suivant



Vous ne pouvez pas débuter de nouveaux sujets.
Vous pouvez voir les sujets.
Vous ne pouvez pas répondre aux contributions.
Vous ne pouvez pas éditer vos contributions.
Vous ne pouvez pas effacez vos contributions.
Vous ne pouvez pas ajouter de nouveaux sondages.
Vous ne pouvez pas voter en sondage.
Vous ne pouvez pas attacher des fichiers à vos contributions.
Vous ne pouvez pas poster sans approbation.

[Recherche avancée]


Nouveaux posts
Connexion
Identifiant :

Mot de passe :


Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !

Qui est en ligne
9 utilisateur(s) en ligne (8 membre(s) connecté(s) sur Forum)

Membre(s): 0
Invité(s): 9

Plus ...

Les membres de l'équipe
Webmestres

Lekatanarouge
 

Racbogoss
 
Moderateurs

¤Jomico¤
Administrateurs

¤HanXin¤
 
Z'animateurs !

bamcar

altair

walco
 


AVERTISSEMENT : Tout texte publié sur ce site est la propriété de son auteur