Menu principal

Terre de créations

Terre de discussions

Recherche

Sujets récents
22/05/18 - Terre d'Univers - Requiem - 2/05/18 - Terre des Arts - Petit cheminot " La Chanson du Dimanche " - 10/04/18 - Terre d'Univers - Interrogations - 2/01/18 - Terre d'Univers - Non sens - 7/12/17 - Terre d'Univers - A Johnny ... - 5/12/17 - Terre des Arts - Je dirai malgré tout que cette vie fut belle - 26/11/17 - Terre d'Univers - J'écris - 8/11/17 - Terre d'Histoires - A Alexia - 4/11/17 - Terre des Arts - Fragments de style quelconque - 3/11/17 - Terre d'Univers - De l'autre côté - 22/10/17 - Terre d'Univers - Prose d'automne - 28/09/17 - Terre d'Univers - La vie en quatre saisons - 28/09/17 - Terre d'Univers - Une fleur brisée - 20/07/17 - Terre d'Amour - Et si la lumiére - 10/07/17 - Terre d'Histoires - Songe d'une nuit lointaine -

Parcourir ce sujet:   1 Utilisateur(s) anonymes



(1) 2 »


Jeux interdits
Moussaillon d'eau douce
Inscrit:
30/05/2007 21:43
De Ici et la...
Post(s): 14
Hors Ligne

Open in new window

Jeux Interdits


Prologue : Le Coeur de Paris

Paris, Novembre gris,
Déployant son large manteau de pluie,
En son ventre, je faillis
Et c'est sans aucun bruit que je la fuis.

C’est alors, que Toi, tu as jailli de son sein, tel un imprévu ;
Un si bel imprévu qui emplit mon cœur de déconvenue.

Et Paris, pourtant si familière
C’est par elle que je me fis naître infidèle,
Touchée du péché d’adultère.
Même heurtée d’une profonde trahison,
J’ai pris goût à ce tendre poison :
Et j'ai, depuis en moi, une folle passion pour Toi.

La déraison n’est plus qu’à deux pas de moi,
Rien d’autre ne me met l’âme tant aux abois.

Paris, ma tristesse, ma détresse.
Je ne me lasse pas d’elle.
Grâce à elle, Tu me bouleverses, Te quitter me blesse ;
Je T’en prie : crois moi, ne m'abandonne pas.

Comprends ! Pourquoi aujourd’hui j’acclame Paris,
Telle une promesse que je nous ai faite,
C’est à travers elle que, désormais, je tente de nous faire renaître.

Mon Paris, celui des amants éperdus, que j’enlumine de Merci pour m’avoir invité à redécouvrir :
Le premier je t’aime,
Le nouvel aimé,
L’inattendue lueur à l’horizon d’un possible amour.


Acte I : Prémices d'un mois de Mai

Timidement, je respirais
A moitié découverte, je frissonnais...

Au cœur de Paris, naissant à la nuit
En son creux, un tendre jeu ;
On se retient, au rythme d’un va et vient.
On ne s’est pas encore plu
Ce temps n’est pas advenu.

C’est au détours de cette pleine nuit que je compris : Toi, Moi, le futur, Nous ;
Oui, cette nuit là, qui mit au monde notre histoire d’amour.

Comme hors réalité, je nous réécris ainsi :

Souvenir d’un semblant soir d’été,
Insouciante, comme adolescente, je me découvris presque séduisante,
A travers toi, j’en ai pris conscience :
Ton regard fixé sur moi,
M’a figé d’émois.
Ce regard même par lequel, à présent,
Tu déposes sur moi cet aura, rassurante et sécurisante.

Alors que tout s’enchaîne :
Au loin, un bord de seine,
Le son d’une guitare qui m'attire,
Des amoureux transis
Et ceux qui rient,
Nous sommes déjà presque de la partie.

Un arrêt sur image, état d’âme filmé au ralenti:
« Moi Tigre et Toi Dragon »,
Cette différence qui peut aussi nous lire et nous unir ;
Première esquisse d’un possible avenir.

Nous voilà désormais metteurs en scène,
Assis près de l’eau,
Toi, moi, les goûts des uns et celui des autres,
Et parmi eux, les nôtres;
Deux verres en mains « à la première nôtre ».

Mais voilà que le temps s’arrête, net, effleurement de corps à cœur,
Prémices d’une scène, l’acte d’un Nous se joue au présent !
Action ! La Seine en fond,
Des regards qui se perdent à la croisée des flots d’amour.
Une intimité, des soupirs rapprochés,
Ne pas nous toucher mais juste nous effleurer,
Et ton souffle au creux de mes mèches entrelacées,
Le temps s’envole entre nous deux, suspendre le jeu, à moitié déshabillés.
A demie allongée, je marque la scène d’une fin annoncée que j’ai suspendu à notre plaisir, conquis dans la douceur d’une nuit de Mai.

En un seul rythme tout est dit, toute une vie réunie.
Le son de l’instrument vibre et me chavire.
Au vibrato de ta voix, je suis exhaussée,
Tout sonne et je m’échoue tremblante aux abords de tes rivages d’homme,
Toi et Moi, mêlés au jeu des regards et des sourires.

Cette fois, c’est un nous accompli,
On ne peut pas se quitter ainsi.

La nuit s’impose dans sa robe longue et sombre ;
Cet instant là, je m’en souviens comme celui qui m’a dit :
« C’est un choix qui impliquera à jamais ta vie de remords ou du mot possible».
Un écho en moi se fait alors entendre :
« Le choix d’un bonheur plausible peut aussi heurter tout ce qui vient à lui ».

C’est le possible que j’ai choisi,
J’ai su alors que c’était lui.

Paris, ô toi la nuit, qui nous suit, tu nous quittes pour d’autres infinis ;
La porte se referme, c’est par elle que tout se finit,
Mais c’est aussi par nous que tout reprend vie.

Sur le quai, l’au- revoir est difficile, je perds mes pas dans ton ombre.
Je fais le premier pas qui m’éloigne de toi,
Un train qui part, tu me laisses là, silhouette fragile, silencieuse,
C'est fait, je suis prête...

Le jour s’est levé, l’odeur des croissants, du café,
La fatigue passe et trépasse sous le soleil levant,
Tapant sur ce mois de mai à le rendre infernal.
Mes forces défaillent et lasse je faiblis, le cœur léger.
Je ploie sous le désir de t’aimer, quoiqu’il m’en coûte, malgré mes doutes.
Devant mon café, me surgissent en mémoire:
Nos premiers échanges, le toucher des claviers marquant les premiers mots échangés.

Cette première séparation,
Quelque chose a commencé.


Ce chant qui me mène à cette nuit, restera ensuite ancrée à ma peau pour ne penser qu’à toi, dans chaque futur où tu ne seras pas auprès de moi.
Mon tout premier souvenir, le bonheur retrouvé dans l’intime de cette nuit passée.


Chronique d’un amour annoncé

Tu vois en moi, Tu me perçois,
Tu crois en moi et l’espoir qu’un jour,
Un autre « Toi et moi » croira en moi.
Ton regard, Tes mots au travers de Ta voix.
Ce regard qui répare mes blessures, plus intensément que l’écho de tes mots heurtant parfois mon ego.

L’adulte que tu es, que tu deviens jour après jour,
L’homme que je vois, le petit garçon parfois.
Ce cœur d’enfance en Toi que je méconnais, tes craintes et les doutes que tu retiens.
Ma force à moi est d’être auprès de toi.
Mon cœur qui bat, en réponse à l’écho de ta voix,
Il vibre et je tente d’apprivoiser ce qu’il me dit.
Si tu pars, je dérailles, mon cœur bat, résonne, vibre,
Il rit en moi et pour toi,
Il cogne, il m’impulse l’envie d’aimer mais il saigne aussi.
Quand je te touche, il se brise en milliers de soupirs apeurés et pulse à l’envie du croire qui le berce.

Enterre mes maux, panse moi !
Les mots me manquent car j’ai mal aux maux.


Sans ces souvenirs, une histoire ne serait jamais aussi belle,
A présent, elle ne peut plus être ternie,
Ni par le temps, les doutes, les regrets et les remords.

D’un point d’exclamation, d’interrogation, virgule, je la fige.
Histoire d’aimer ce qui nous reste encore à écrire.


Asdecoeur, à :
Ceux qui m’ont inspirés,
Celui que j’admire,
Celles qui m’ont appuyées,

Merci.


Contribution le : 20/06/2007 22:13

Edité par ¤zu¤ sur 21/06/2007 05:01:31
Edité par ¤zu¤ sur 21/06/2007 05:02:14
Edité par ¤zu¤ sur 04/07/2007 09:32:24
Créer un fichier PDF de la contribution Imprimer


Re: Jeux interdits
Modo Honoris
Inscrit:
30/05/2007 00:19
De entre lac et montagne
Post(s): 648
Hors Ligne
Une déclaration tendresse comme un "accouchement" de maux en mots d'amour....comme un tourbillon... "toi Paris mais surtout Toi...tu m'as pris dans tes bras..." (cf Piaf).

Un magnifique requiem....

As de coeur, je suis touchée par tes mots, par ce BEAU... de vos coeurs

Si je peux me permettre de rajouter à titre perso

Dans tes mots j'ai découvert
l'amour au delà de l'amer
La mer pour l'amour des mots
Et ton âme qui vibre tempo
Au choeur de tes congénères
Une touch' maestreo
Mes pas suivent tes empreintes
sur des rivages sans contraintes
De toi à moi une histoire
Comme un conte... le soir
murmuré tout bas...

Pour l'am'our de Terre des Mots.



Avec toute ma gratitude
White

Contribution le : 20/06/2007 23:05
_________________
Renaître à chaque instant....
Créer un fichier PDF de la contribution Imprimer


Re: Jeux interdits
Modo Honoris
Inscrit:
20/06/2007 22:52
De Samara
Post(s): 389
Hors Ligne
Waouw !
Ca commence très fort !

Me suis laissé captivé par ton récit.






"Cet instant là, je m’en souviens comme celui qui m’a dit :
« C’est un choix qui impliquera à jamais ta vie de remords ou du mot possible»."

Contribution le : 20/06/2007 23:28
Créer un fichier PDF de la contribution Imprimer


Re: Jeux interdits
Modo Honoris
Inscrit:
21/06/2007 03:48
De dans une autre dimension
Post(s): 3154
Hors Ligne
Chapeau bas et respect mademoiselle

Contribution le : 21/06/2007 04:15
_________________
"A l'avenir
Laisse venir
Laisse venir...
L'imprudence" A. Bashung
Créer un fichier PDF de la contribution Imprimer


Re: Jeux interdits
Modo Honoris
Inscrit:
30/05/2007 19:13
De Lyon
Post(s): 1966
Hors Ligne
Et bien ma belle demoizelle !!!

Ca valait vraiment le coup de se prendre la tête !

Une déclaration à fleur de moiots !!!!

Long mais vraiment agréable à lire !!!!
au plaisir de te relire !!


Contribution le : 21/06/2007 04:59
_________________
Un blog à quatre mains : D'une extimité à l'autre
Créer un fichier PDF de la contribution Imprimer


Re: Jeux interdits
Moussaillon d'eau douce
Inscrit:
30/05/2007 21:43
De Ici et la...
Post(s): 14
Hors Ligne
Merci d'avoir pris le temps de vous êtes arrêtés ici.. mais surtout d'avoir pu tenir jusqu'au bout...

J'èspère pouvoir réecrire une prochaine fois,
si l'inspiration est la,
je tâcherai d'apprendre de ceux et celles qui savent écrire, ce que j'admire...


... Je serai honorée, un jour à venir de partager la plume avec certains d'entre vous (après avoir acquis aussi un peu d'expèrience pour être à la hauteur ...)

... Avis aux amateurs, mais peut etre tout particulièrement, à
White, Jez: une pensée particulière pour elles ....
pourquoi pas à d'autres...


... et peut etre va-il l'entendre ainsi, celui qui est à "l'origine de ce site":
"Acceptes tu que je te prête un peu de mon inspiration et toi de tes talents d'écriture... pour écrire ensemble... ? ..


Contribution le : 21/06/2007 07:24
Créer un fichier PDF de la contribution Imprimer


Re: Jeux interdits
Modo Honoris
Inscrit:
20/06/2007 22:52
De Samara
Post(s): 389
Hors Ligne
Ho... C'est trop mignon...



Contribution le : 21/06/2007 15:20
Créer un fichier PDF de la contribution Imprimer


Re: Jeux interdits
Modo Honoris
Inscrit:
30/05/2007 06:14
Post(s): 2602
Hors Ligne
Coup d'



Ayé, elle a chopé le virus

Bienvenue à ton 1er poème sur TDM chère AsdeCoeur et j'espère qu'il sera suivi de nombreux autres

Une déclaration qui mérite une invit' à diner, avec tout le romantisme qu'il faut hein

Une belle rencontre poétique en tous les cas

T'embrasse,
Jez

Contribution le : 21/06/2007 17:07
Créer un fichier PDF de la contribution Imprimer


Re: Jeux interdits
Webmestre
Inscrit:
28/06/2004 20:39
Post(s): 150
Hors Ligne
Que dire si ce n'est que je suis tellement surpris et si profondément touché que pour l'instant, les mots me manquent pour te l'exprimer pleinement.

Tous les jeux dangeureux sont dotés d'enjeux qui dépassent de loin tout ce que le raisonnable peut y construire dans son univers.

Tous les jeux interdits se jouent dans des terrains insonorisés où rien ne vient perturber la mélodie qui l'accompagne ni ne nous empêchent de nous livrer totalement.

On y fait des Paris, coup de poker sur le double 7 et parfois on y gagne plus que ce qu'on a perdu en se mélant au jeu.

Pour ma part je n'y ai perdu que le temps passé devant le PC et l'immaturité de mon caractère orgueilleux mais tout ce que j'y ai gagné, chaque jour me le rend...


Contribution le : 21/06/2007 23:12
_________________
"Tout ce qui n'est pas donné est perdu" ........................
Créer un fichier PDF de la contribution Imprimer


Re: Jeux interdits
Moussaillon d'eau douce
Inscrit:
30/05/2007 21:43
De Ici et la...
Post(s): 14
Hors Ligne
.




Contribution le : 22/06/2007 11:32
Créer un fichier PDF de la contribution Imprimer



 Haut   Précédent   Suivant
(1) 2 »



Vous ne pouvez pas débuter de nouveaux sujets.
Vous pouvez voir les sujets.
Vous ne pouvez pas répondre aux contributions.
Vous ne pouvez pas éditer vos contributions.
Vous ne pouvez pas effacez vos contributions.
Vous ne pouvez pas ajouter de nouveaux sondages.
Vous ne pouvez pas voter en sondage.
Vous ne pouvez pas attacher des fichiers à vos contributions.
Vous ne pouvez pas poster sans approbation.

[Recherche avancée]


Sujets récents
Sujets Auteur
Requiem Aujourd'hui 17:02:22
altair
Petit cheminot " La C... 02/05 17:03:06
¤Jomico¤
Interrogations 10/04 16:55:09
¤Jomico¤
Non sens 02/01 17:09:16
altair
A Johnny ... 07/12/2017 19:26
Sany
Je dirai malgré tout que ce... 05/12/2017 10:56
¤Jomico¤
J'écris 26/11/2017 16:05
patchiboum
A Alexia 08/11/2017 15:59
altair
Fragments de style quelconque 04/11/2017 17:43
¤Jomico¤
De l'autre côté 03/11/2017 13:26
altair
Nouveaux posts
Sujets Auteur
Requiem Aujourd'hui 17:02:22
altair 
Petit cheminot " La Chanson du Dimanche " 02/05 17:03:06
¤Jomico¤ 
Re: Interrogations 21/04 13:44:29
altair 
Interrogations 10/04 16:55:09
¤Jomico¤ 
Re: Elans 31/03 17:35:06
¤Jomico¤ 
Re: Inspiration en attente d'une Illumination ... 28/03 06:25:27
¤Jomico¤ 
Re: A Johnny ... 24/01 18:22:24
¤Jomico¤ 
Re: Non sens 10/01 18:46:30
¤Jomico¤ 
Non sens 02/01 17:09:16
altair 
Re: A Jean Tardieu 12/12/2017 18:01
¤Jomico¤ 
A Johnny ... 07/12/2017 19:26
Sany 
Je dirai malgré tout que cette vie fut belle 05/12/2017 10:56
¤Jomico¤ 
Re: Les champs de rimes 04/12/2017 16:55
¤Jomico¤ 
Re: Rêve en Couleur 02/12/2017 19:33
patchiboum 
Re: J'écris 30/11/2017 16:23
walco 
Re: J'écris 28/11/2017 18:15
¤Jomico¤ 
Re: Cherchez la Question 27/11/2017 18:25
¤Jomico¤ 
Re: Inventaire 27/11/2017 18:10
¤Jomico¤ 
J'écris 26/11/2017 16:05
patchiboum 
Re: Prose d'automne 26/11/2017 15:36
patchiboum 
Connexion
Identifiant :

Mot de passe :


Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !

Qui est en ligne
4 utilisateur(s) en ligne (3 membre(s) connecté(s) sur Forum)

Membre(s): 0
Invité(s): 4

Plus ...

Les membres de l'équipe
Webmestres

Lekatanarouge
 

Racbogoss
 
Moderateurs

¤Jomico¤
Administrateurs

¤HanXin¤
 
Z'animateurs !

bamcar

altair

walco
 


AVERTISSEMENT : Tout texte publié sur ce site est la propriété de son auteur